Comment gérer une relation sans attache

On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre disait grand-mère ou autre poète de la famille. Or, s’il est vrai qu’en amour comme à la guerre, tous les coups sont permis, alors il nous est permis de rêver. Peut on avoir une relation plaisante et intime qui vous fasse grimper au rideau, sans pour autant souffrir des contraintes d’un couple classique, notamment les engagements, la fidélité, et la monotonie sentimentale et sexuelle ?

Ma réponse : Oui ! C’est possible, et même pas si difficile à réaliser. Relation sans attache, fuck-friend, sexfriend… la langue de Molière ne manque pas de mots pour décrire cette relation décidément idyllique. Mais prenez garde, le risque zéro n’existe pas. Mal gérer une relation sans attache avec son sexfriend peut potentiellement mener ce qui est censé être un rêve éveillé au statut de cauchemar. Cet article vous expliquera quelles erreurs éviter et quels comportements adopter pour que vous puissiez prendre un maximum de plaisir émanant d’une relation sans attache bien gérée.

Relation sans attache
Gérer votre relation sans attache pour un maximum de plaisir.

Connaître et exprimer ses limites

Si vous avez choisi une relation sans attache, c’est justement pour vous émanciper de certaines des contraintes du couple traditionnel. Le monde des relations sans attache est vaste et libre, ce qui signifie qu’il faut clairement exprimer ses attentes et ses limites, tant dans vos paroles que dans vos actes.

Dans vos paroles, il faudra être franc(he). Il vaut mieux ne pas coucher un soir avec un homme ou une femme sexy à cause d’une différence d’objectif que de coucher puis se disputer méchamment le lendemain…ou à n’importe quel autre moment. En effet, les cris et les larmes attendent ceux et celles qui n’y sont pas allé(e)s franco. Dites à votre partenaire potentiel que vous ne recherchez pas le grand amour et voulez juste vous amuser, n’apparaissez que sur des sites de relation d’un soir, et ne laissez rien apparaître qui puisse faire croire au contraire.

Dans vos actes, il faudra se comporter avec votre partenaire comme s’il était une connaissance sans plus (sauf quand vous êtes au septième ciel bien sûr !). Du coup, pas de câlins ou de mots doux après les rapports, pas de sortie en tête à tête, d’emojis cœur sur vos textos, de changement de statut sur Facebook… vous l’aurez compris, ce n’est pas votre petit(e) ami(e), et prétendre l’inverse créera plus de peine que de plaisir.

Conservez le secret de votre relation sans attache

Certain(e)s d’entre nous considèrent l’ambiance secrète et un peu mystérieuse d’une relation coquine comme intégral à leur libido. Pour vous, ce sera simple…
Pour ceux et celles d’entre nous qui ne peuvent s’empêcher de raconter à son cercle d’ami(e)s, comment vous avez pécho, présenter votre partenaire à vos connaissances ou à votre famille, que ce soit par esprit social ou pour prouver quelque chose…abstenez-vous !

Le secret est un élément clé de la relation sans attache. Personne, ou alors aussi peu de personnes que possibles, doivent être au courant, et plus ces personnes sont éloignées de vous, mieux c’est. Créer une bulle protective n’incluant que votre partenaire et vous-même ne fera pas que pimenter votre relation chaude. Ça vous évitera des moments difficiles lorsque vous sortez, et rendra toute rupture d’autant plus simple. Plus de personnes sont au courant, plus vos escapades et leur fin seront pénibles pour tous. Alors rendez-vous service et appliquez la règle de motus et bouche cousue !

N’oubliez pas le caractère libre et éphémère des rencontres sexfriend

Les rencontres sans attaches sont comme une feuille au vent ou une plante sans racine : elle persistera pour un moment, puis disparaitra assez soudainement. Soyez préparé(e) à cette éventualité.

Il vous faudra tout d’abord accepter que ce soit une relation sans attache pour vous deux. Loin sont les idées de fidélité, exclusivité, disponibilité et transparence du couple traditionnel. Votre partenaire ne vous doit que le respect et l’assurance que vous êtes consentant(e) dans cette relation : rien d’autre. S’il/elle voit d’autres partenaires, ou ne souhaite pas vous en parler, c’est son droit. C’est aussi le vôtre. Une relation où un ou les deux partenaires refusent de se soumettre à cette réalité sera douloureuse pour les deux partenaires.

Les relations sans attaches finissent toujours par se briser, d’où l’intérêt de ne pas s’être attaché, d’avoir de sentiment amoureux envers votre partenaire, ou de l’avoir présenté(e) à une panoplie de personnes. Si vous initiez la rupture, soyez directs mais doux, on ne cherche pas à s’envoyer ses quatre vérités ou de la culpabilité, simplement un message qu’à partir de là, le caractère sexuel de l’amitié est révolu.

Enfin, n’oubliez pas l’utilisation de préservatifs. Peu importe ce qu’on vous dira, il est primordial de profiter de votre relation sans l’inquiétude d’une maladie sexuellement transmissible ou d’un enfant inattendu pour troubler votre plaisir d’un soir.